9 INNOVATIONS QUI FONT LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE : UNE SÉLECTION D'EXPERTS - Junior Entreprise ESEN
16648
post-template-default,single,single-post,postid-16648,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-14.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

9 INNOVATIONS QUI FONT LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE : UNE SÉLECTION D’EXPERTS

9 INNOVATIONS QUI FONT LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE : UNE SÉLECTION D’EXPERTS

On vous invite à prendre 30 secondes pour réfléchir à un phénomène qui a bouleversé l’humanité. On parie que la plupart d’entre vous ont pensé au Digital, ce qui n’est pas faux. En à peine vingt ans, celui-ci est parvenu à bousculer les principaux fondamentaux de notre monde: la politique, l’économie, la culture, l’écologie. Cela n’arrive pas souvent que l’on assiste à un tel chamboulement éco sociétal et que l’on subit tous ses effets. Nous vivons véritablement une révolution numérique, qu’elle soit fascinante ou déroutante, peu importe, elle reste réelle. Permettez-nous encore de vous demander quelques minutes supplémentaires de réflexion. Quelles seraient, selon vous, les 9 innovations qui FONT la révolution numérique ? Certainement, on n’aura pas une réponse unanime. À chacun sa vision, on laisse parler les experts. En l’occurrence, justement, la Syntec Numérique (Syndicat international de l’industrie numérique) a déjà réalisé cette sélection.

La Syntec numérique a publié, dans son livre blanc, neuf innovations « jugées majeures par le marché », présentées dans le but « d’aider les entreprises du numérique à les assimiler dans leurs offres. » dont notamment :

1-L’intelligence artificielle : une discipline scientifique relative au traitement des connaissances et au raisonnement, bien sûr, qui occupe le haut du classement.

2-L’IoT (ou objets connectés) : considéré comme la troisième évolution d’Internet, l’Internet des objets représente l’extension d’Internet à des choses et à des lieux du monde physique.

3-La blockchain : « système de registre distribué et réputé inviolable dans lequel sont enregistrées toutes les transactions effectuées entre ses utilisateurs, depuis sa création » .

4-Le Big Data qui fait référence à la profusion de données produites par tous (individus, organisations, objets) de manière accélérée depuis quelques années et à la façon, pour les organisations, de les exploiter pour en tirer de la valeur.

5-l’open API : « une interface de programmation publique qui permet d’exposer une ressource (données, programme, service web…) à un programme tiers autorisé qui en a besoin pour fonctionner ».

6-le Fast IT : correspondant à un modèle d’organisation informatique qui apporte l’agilité et l’innovation nécessaires à la production de services numériques, « Il vise à accélérer toutes les phases précédant la mise sur le marché, ainsi qu’à simplifier la phase opérationnelle », explique le syndicat.

7-l’économie collaborative : créée par le partage ou l’échange de biens, de services ou de connaissances entre particuliers, par l’intermédiaire d’une plateforme numérique de mise en relation.

8-le Cloud : où une ressource informatique est accessible en self-service, à la demande et, parfois, facturée à l’usage.

9-l’impression 3D : ou encore la chaîne 3D qui regroupe plus largement tous les concepts de matérialisation et de simulation autour de la maquette numérique.

En revanche, si toutes ces innovations réinventent les modèles d’affaires et offrent de nombreuses opportunités, le Syntec Numérique rappelle que la sécurité doit rester L’Alpha. Dans leur livre blanc, ils listent les normes à respecter de chaque innovation pour garantir la cyber sécurité.

Mais ici, une question s’impose : Sommes-nous, au final, réellement à l’abri des cybers attaques ?

 

 

 

Rahma Ben Saber

No Comments

Post A Comment