Le Scandale Facebook : le quoi du comment pour comprendre le pourquoi de l’histoire! - Junior Entreprise ESEN
16364
post-template-default,single,single-post,postid-16364,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-14.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Le Scandale Facebook : le quoi du comment pour comprendre le pourquoi de l’histoire!

Le Scandale Facebook : le quoi du comment pour comprendre le pourquoi de l’histoire!

De son but initial en tant que réseau social, facebook a été mis au point pour rapprocher les gens et les aider à devenir plus sociable, tout ça est bien beau il y a 14 ans, mais est-ce réellement vrai, est-ce vraiment ça le but de facebook de nos jours ?

C’est derniers jours les critiques et les accusations se déchaînent sur le patron-fondateur du site, l’accusant de d’avoir collecté les données de 50 millions d’utilisateurs du réseau, à leurs insu.

Les accusations lancées par la CA (Cambridge Analytica, société privée de communication stratégique), viennent s’ajouter à d’autres accusations lancées précédemment par des Cyber défenseurs, des hackers, ou également les lanceurs d’alertes tel que Edward Snowden qui avait révéler, bien avant CA, les collaborations entre le NSA et Google et notamment Facebook, qui, se dernier, offrait des portes dérober sur son site à l’agence national de sécurité américaine pour qu’elle puisse espionner le monde entier et pas que ses concitoyens.

Mais toujours, ces accusations ont étaient réduites au silence par les différents organismes, mais cette fois le jeune patron de 32 ans n’a pas pu faire taire ces dernières.

Les accusations cette fois ont été lancées par un certain, Christopher Wylie, un lanceur d’alertes canadien qui a donné l’alerte à Cambridge, et cela concerne l’utilisation indue des données personnelles de millions d’utilisateurs par une société liée à la campagne de Donald Trump, rappelle le Washington Post mardi dernier.

  • Le PDG de Cambridge Analytica, Alexander Nix, et le cofondateur de Cambridge Analytica, Christopher Wylie.

Un scandale qui a fait plonger de 6% son cours à la bourse de New York, pour sa défense, et après plusieurs jours, facebook et son fondateur, sont sortis de leur silence ; Zuckerberg, incarnant son entreprise, avait déclaré « Cela a constitué un abus de confiance très important et je suis vraiment désolé », se mettant dans la ligne de front dans la guerre contre les analystes, hommes politiques et cyber défenseurs, le jeune patron prouve encore une fois son manque d’expertise, en matière de gestion de crise et tant encore une fois la perche à ses fervent opposants, « Son inexpérience s’illustre une nouvelle fois », estime Bob Enderle, analyste, estimant qu’il aurait dû se faire aider pour mieux gérer les crises.

  • Facebook a eu quatre procès en une semaine suite au scandale de Cambridge Analytica.

Donc en conclusion, Facebook se fait accuser encore une fois, d’abus contre ses utilisateurs, Mark Zuckerberg présente une défense maladroite et assez maigre, ce qui engendre un #DeleteMouvement géant dans les rang des utilisateurs et même des pages grandes entreprises, personnalités, influenceurs, Youtubeurs et autres personnalités, Le géant du réseau social se voit dégringoler dans l’échelle de Jeudi dernier dans la grande bourse de New York, et Elon Musk, se moque de ce dernier en proposant de l’acheter rien que pour le réduire au silence c’est-à-dire le fermer définitivement, après qu’il ait supprimer les comptes Tesla et Space X.

Article rédigé par : Ellili Aïcha

Membre Pôle Communication.

No Comments

Post A Comment